You are here:  / Investissement immobilier / Tout savoir sur l’investissement locatif

Tout savoir sur l’investissement locatif

Malgré un contexte économique parfois difficile pour de nombreuses personnes, l’immobilier demeure un secteur dynamique. Si devenir propriétaire est le projet de plus de 75% des français.es, acheter un bien en maison ou en appartement afin de l’ouvrir à la location peut constituer une option de premier choix d’un point de vue financier, via l’encaissement de loyers. En procédant ainsi, vous pouvez également prétendre à bénéficier d’aides publiques, dans certaines conditions.

L’investissement locatif : quels avantages ?

Acheter un logement pour l’ouvrir à la location permet de se constituer un patrimoine, ainsi que des revenus passifs, qui peuvent également servir à préparer sa retraite. Environ 20 % des français.es s’intéressent à l’investissement locatif en 2020. Certains spécialistes évoquent un rendement brut annuel du locatif supérieur aux 10%, ce qui s’avère particulièrement attractif à une époque où le Livret A descend au niveau le plus bas de son histoire, à 0,50%.

Plusieurs outils peuvent venir vous aider si vous souhaitez disposer d’une baisse d’impôts. Tout d’abord, le dispositif Pinel, instauré à partir de 2015, permet de diminuer le taux d’imposition si le ou la propriétaire du logement en question l’ouvre à la location pour une durée minimum de 6 ans. Le plafond de prix fixé par la Loi Pinel est élevé, soit 5500 euros le mètre carré, et donc ainsi valable pour la quasi-totalité du territoire français hors Île-de-France, et à l’exception des quartiers historiques de certaines grandes villes telles que Nice ou Lyon.

Si vous cherchez à réaliser un investissement locatif avant tout pour bénéficier d’une réduction d’impôts, vous aurez tout intérêt à rechercher l’assistance d’une agence spécialisée, à même de vous accompagner dans votre projet. Sachez que d’autres dispositifs que la Loi Pinel existent, à l’image des programmes LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel), pour les particuliers percevant moins de 23 000 euros de revenus locatifs annuels.

Quelles opportunités et perspectives ?

L’investissement locatif s’avère généralement rentable, présentant peu de risques, notamment en raison d’une forte demande. Investir dans la « pierre » demande nettement moins de connaissances que les marchés financiers de type boursiers, et garantit à l’acheteur de posséder un bien qu’il aura la possibilité de revendre plus tard, si besoin est. De plus, la situation exceptionnelle du crédit immobilier depuis 2016, tombé à moins de 1,30 %, incite les français.es à l’emprunt, qui vous sera accordé si vous présentez les garanties de remboursement désormais exigées par les organismes bancaires.

Certains espaces du territoire français sont plus attractifs que d’autres, certains grâce à leur environnement exceptionnel, comme le littoral méditerranéen, d’autres pour leurs prix, en particulier dans les départements du Massif Central. Un grand nombre d’experts du domaine immobilier recommandent de privilégier un investissement dans des logements anciens, moins chers en moyenne de 20 à 30% que des programmes neufs. En des temps où la protection de l’environnement est de plus en plus prise en compte, de nouveaux dispositifs légaux et financiers sont attendus dans les mois et années qui viennent.

En outre, dans le cas d’un investissement dans l’ancien, il vous est possible d’augmenter la valeur du bien en procédant à sa rénovation. Par ce biais, vous pourriez bénéficier de l’aide prévue par la Loi Malraux, portant sur les habitations situées dans des espaces urbains classés, à raison d’un plafond de 100 000 euros de travaux annuels. Le dispositif Malraux permet une réduction d’impôts allant jusqu’à 30% de la valeur du bien sur une durée de 4 ans.

Les commentaires sont fermés.