You are here:  / Divers / Marché immobilier : une crise en vue avec le taux révisé à la hausse pour 2019

Marché immobilier : une crise en vue avec le taux révisé à la hausse pour 2019

Une augmentation des taux est toute proche d’être appliquée sur le marché de l’immobilier. Les spécialistes précisent que cette réforme se fera au courant de l’année prochaine. Pourtant, les principaux acteurs Français de ce secteur ont bénéficié d’un privilège unique à l’emprunt pour les aider à financer leur projet d’acquisition de logement. Trois années se sont succédé et les professionnels du marché de l’immobilier ont identifié une proportion importante quant au nombre d’achats effectués.Ces statistiques seront probablement revues à la baisse avec cette montée en charge des taux à l’emprunt. Cette dernière ralentira également le dynamisme du marché de l’immobilier de par la faible participation des investisseurs, mais surtout les primo-accédant.

Plus autant de nouveaux propriétaires pour 2019

La situation favorable des années de prospérité marquées par un taux d’emprunt nettement favorable pour les particuliers a grandement jouée sur le dynamisme du marché de l’immobilier. Elle est surtout marquée par la forte présence des primo-accédant dans le secteur. Les chiffres ont été prélevés des courtiers qui enregistrent un peu plus de 60% de cette catégorie socioprofessionnelle à investir dans un logement pour se constituer une résidence principale ou secondaire. Ces données n’atteignaient même pas 30% en 2015.

Avec la hausse des taux d’emprunt, les statistiques baisseront forcément avec un atterrissage de participation estimé à moins de 50% en 2019. Ce financement à taux réduit est en effet le principal moteur poussant les primo-accédant à l’investissement. Avec cette situation défavorable, il ne connaitra plus autant de participants et le volume de crédits octroyés sera logiquement revu à la baisse. D’après les calculs au niveau des établissements financiers, les crédits ne dépasseront plus les 150 milliards d’euros, ce qui est largement insuffisant dans le secteur de l’immobilier. L’impact sur ce marché sera important. N’hésitez pas à utiliser le simulateur de rachat de crédit en ligne sur ce lien, pour trouver la formule qui vous convient le mieux en termes de limite que vous avez définie en termes de paiement mensuel et de capacité de remboursement.

Le taux nettement supérieur à cette année à l’emprunt annoncé pour 2019sera ainsi la principale cause de ce ralentissement dans le secteur de l’immobilier. Il découragera plus particulièrement les acteurs qui utilisent ce mode de financement pour devenir propriétaires, alors qu’ils maintiennent le dynamisme de ce secteur clé. Le bilan est lourd, la Banque centrale européenne est convaincue de cette révision à la hausse du coût de crédit qui avoisinera les 2% sur 20 ans. Ce sera un facteur de démotivation certain pour les acquéreurs.

La situation du marché en 2018 au risque de ne plus se reproduire

Une hausse de plus de 20 000 contrats de vente a été observée cette année par rapport à l’exercice précédent, donnant un total de près d’un million de transactions conclues. Elle a pour cause première la grande participation desprimo-accédant qui trouvent l’offre des banques intéressantes à l’emprunt très intéressantes. En effet, les établissements financiers proposent des taux toujours plus bas, d’autant plus que les aides publiques comme le PTZ favorisent leur lancée. Avec la hausse des taux pour  2019, le facteur de découragement est certain à l’emprunt. Le marché de l’immobilier se verra nettement impacté par cette situation puisque les primo-accédant sont les plus à animer ce secteur.

Les commentaires sont fermés.