You are here:  / Conseils immobilier / Immobilier neuf : où investir en 2018 ?

Immobilier neuf : où investir en 2018 ?

immobilier

L’état du marché immobilier neuf est relativement similaire à celui de 2017. Cependant, la loi finances et certaines évolutions démographiques ont apporté leur lot de changements qu’il faut prendre en compte avant d’investir.

Investir dans les zones tendues

Dans le cadre de la loi Pinel, les zones tendues concernent les villes où la demande de logements est supérieure à l’offre de biens.

Puisque cet avantage fiscal est reconduit pour une durée de 4 ans à compter de janvier 2018, l’investissement dans l’immobilier neuf dans l’une des zones concernées reste tout à fait avantageux. Si la loi est prolongée, son application géographique s’est largement recentrée sur les zones suivantes :

  • Paris et 29 communes limitrophes (zone A bis) ;
  • Les agglomérations de l’Ile-de-France et de la Côte d’Azur, Lyon, Marseille, Montpellier, Lille et la zone française de l’agglomération de Genève (zone A) ;
  • Les agglomérations de plus de 250 000 habitants, la grande couronne parisienne et quelques communes considérées comme luxueuses – Annecy ou Saint Malo par exemple (zone B).

Pour rappel, le dispositif Pinel permet d’obtenir une déduction fiscale pour tout acheteur qui fait l’acquisition d’un bien immobilier neuf dans une des zones susmentionnées et s’engage à le louer pendant une durée de 6 ans minimum.

Bien entendu, il est également rentable d’investir dans l’immobilier ancien avec visée locative. Bien que la déduction fiscale ne soit pas applicable, il est possible que vous trouviez un bien dans une zone idéale et moins cher que s’il était neuf.

Miser sur les grandes villes françaises

Si toutes les métropoles ne sont pas concernées par le dispositif Pinel, elles ne restent pas moins des villes où l’investissement se révèle rentable, en particulier s’il est locatif.

De plus, avec les taux encore bas cette année, c’est le moment de faire de la veille sur les programmes immobiliers neufs en Gironde (notamment à Bordeaux), en Auvergne-Rhône-Alpes (Lyon) ou encore sur la Côte d’Azur (Marseille). Ces villes ont l’avantage d’attirer constamment de nouveaux habitants, que ce soit des familles, des travailleurs ou des étudiants. En effet, elles se démarquent par leur dynamisme économique, culturel et résidentiel, et propose une offre vaste d’établissements scolaires.

Selon plusieurs baromètres immobiliers, Montpellier, Nantes et Rennes seraient les meilleures villes où investir cette année.

Quel placement privilégier ?

Si la rentabilité d’un investissement immobilier dépend beaucoup de la situation géographique, le type de placement compte également. Voici 3 façons de placer son argent en 2018 :

  • Proposer des locations meublées, encore plus rentables en colocation.
  • Participer à un projet de crowdfunding immobilier : plus risqué, mais plus rentable si le projet marche !
  • Investir dans une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) pour un placement sur le long terme. Concrètement, le principe est d’acheter des parts à une société qui va elle-même acquérir des biens et les mettre en location. Le risque locatif est relativement faible puisque ce genre de société achète de nombreux logements à la fois.
  • Acheter un lot de logements dans une résidence de services. Comme le secteur de l’aide à la personne est de plus en plus en demande, le développement de résidences étudiantes, seniors ou pour personnes dépendantes croît. L’investisseur achète ses lots généralement avant la construction, qu’une société lui louera pour ensuite placer des populations spécifiques dans la résidence.

Les commentaires sont fermés.