You are here:  / Conseils immobilier / Grand appartement ou studio à Paris : quel investissement est le plus rentable ?

Grand appartement ou studio à Paris : quel investissement est le plus rentable ?

Le placement des fonds dans la pierre constitue le sanctuaire doré de l’investisseur français. Néanmoins, il est capital de faire preuve de beaucoup de discernement. La sélection du bien immobilier est primordiale pour plus de rentabilité. Faut-il opter pour un studio à Paris ou préférer un grand appartement ?

Un studio à paris : une forte rentabilité locative

Le studio parisien affiche au compteur une rentabilité qui varie de 3,6% à 7,2%. En effet, dans secteur de l’immobilier locatif à Paris, les petites surfaces offrent une rentabilité locative assez intéressante. Les studios sont très demandés et surtout faciles à revendre et à louer. La mise à prix est bien réduite et de plus les charges de copropriété sont très modérées. Elles sont calculées sur la base de la superficie de l’immeuble. On note également une forte demande locative des studios.

Dans plusieurs villes universitaires, les étudiants et autres universitaires ont de réelles difficultés à se loger. Dès qu’ils trouvent un toit, le plus souvent, ils préfèrent signer des baux ayant une longue durée. L’objectif poursuivi est d’avoir un toit dès la rentrée universitaire ultérieure. Certaines catégories de personnes telles que les jeunes ou les salariés mutés momentanément louent les studios pour se lancer dans la vie active. La demande des studios est très forte dans plusieurs villes françaises.

Il s’agit entre autres de Lyon, de Paris, de Marseille-Aix, de Montpellier, de Grenoble, de Lille, de Toulouse, de Strasbourg, de Bordeaux, de Rouen, de Nantes, de Nice, de Nancy, d’Alsace, de Rennes, de la Haute-Savoie, de Doubs et de l’Ain.

Les studios : de réels atouts locatifs

Le studio offre plusieurs atouts pour tout investisseur dans le secteur immobilier. En dehors de la rentabilité élevée et de demande locative croissante, un studio parisien donne droit à une fiscalité favorable. Il s’est installé aussi une pénurie dans le secteur des studios. Un studio bien logé a de fortes chances de prendre plus de valeur dans le temps.

La perspective d’engranger ainsi une plus-value lors de la revente est énorme. Les studios sont proposés à la vente à des prix abordables. Des studios de superficie de 20 m2 sont à 80.000 euros environs au niveau des grandes métropoles régionales. Dans la ville de Paris, il faut débourser 160.000 euros. Des studios peuvent coûter jusqu’à 300.000 euros. Il est plus facile également de décrocher un prêt pour financer son investissement locatif. Les banques se basent en effet sur la capacité résiduelle de l’endettement pour accorder les crédits.

Les grandes surfaces : une stabilité certaine

La stabilité est assurée au niveau des grandes surfaces. Un tel investissement immobilier locatif offre une rentabilité réduite. Elle varie de 3 à 5 % par an. Néanmoins, les locataires qui y présents restent pour un long moment. Ils sont plus fidèles. Ils y logent leur famille. Les grandes surfaces intéressent les couples et les familles.

C’est une opportunité d’assurer une sécurité et une stabilité pour ce qui concerne la régularité des loyers. La faible rotation au niveau des locataires assure de périodes assez longues sans des travaux intermittents de remise en état. Les risques d’impayés sont réduits. Au cours de la revente, on retrouve aussi une forte demande. Les grandes surfaces permettent du coup de dénicher un acquéreur qui propose un bon prix.

En conclusion

Pour ceux qui ont des budgets serrés, le choix du studio reste le meilleur investissement. Le prix de vente est moins élevé et surtout la rentabilité est meilleure. Les studios se louent très rapidement au niveau des grands bassins d’emplois et dans les villes étudiantes. Toutefois, il est à déplorer la rotation des locataires contrairement aux grandes surfaces. Ce turn-over provoque également la dégradation accélérée du bâtiment. Un budget supplémentaire est nécessaire pour la remise en état. Une perte de rentabilité est générée aussi par la vacance du logement observée entre les locataires. Pour procéder au meilleur choix d’appartement, il faut identifier une bonne combinaison entre l’aménagement, l’emplacement et la surface.

Les commentaires sont fermés.