You are here:  / Investissement immobilier / Comment fonctionne un syndicat de copropriété ?

Comment fonctionne un syndicat de copropriété ?

L’investissement immobilier présente de nombreux avantages, notamment des revenus fixes en plus de votre emploi qui demandent peu d’investissement de temps. Cependant, la vie d’un immeuble peut dépendre de son syndicat. Et si celui-ci n’est pas bien géré par le syndic, vous pouvez enchaîner les mauvaises surprises et les frais inattendus.

A quoi sert un syndicat de copropriété ?

Le syndicat de copropriété est l’organisme décisionnaire lié au bâtiment et aux parties communes d’une copropriété. Les membres sont l’ensemble des propriétaires de l’immeuble. Il n’y a aucune démarche additionnelle à faire pour faire partie de ce syndicat. Pour les grandes copropriétés composées de plusieurs immeubles, on peut créer plusieurs syndicats secondaires qui seront affiliés au principal pour faciliter l’organisation.

Le syndicat de copropriété va prendre des décisions concernant, notamments, les travaux à faire dans les parties communes ou sur le bâtiment. Il est responsable des espaces verts, de l’organisation du parking etc.

Quels sont les obligations liées au syndicats de copropriété ?

Pour la plupart des membres du syndicat, l’appartenance à cet organe consiste à assister à l’assemblée générale qui se tient une fois par an. C’est le moment fort de la vie d’un immeuble. On y prend tous les ans des décisions plus ou moins importantes. Les décisions les plus importantes sont notamment la mise en place de travaux, la désignation du syndic, et la décision de délégation. Ces décisions requièrent donc un vote à majorité absolue pour être désignée. Les décisions pour l’entretien courant de l’immeuble sont prises à la majorité relative.

Le reste du temps, les copropriétaires n’ont pas d’obligations liées au syndicat. Ils doivent cependant payer des charges pour le bon fonctionnement de celui-ci : prix des travaux, charges liées à l’entretien courant des parties communes, frais liés à l’externalisation du syndic…

La seule personne (physique ou morale) à avoir des responsabilités quotidiennes liées à l’immeuble est le syndic. C’est le bras armé du syndicat, il est responsable de mettre en place les décisions prises lors de l’assemblée générale.

Comment bien choisir son syndic ?

Comme précisé ci-dessus, le choix du syndic se fait lors de l’assemblée générale par vote à la majorité absolue. Son mandat est de 3 ans renouvelable, mais il peut être révoqué en cours de mandat en cas de litige. Il existe deux types de syndic : 

  1. Le syndic est une personne physique : l’un des copropriétaires
  2. Le syndic est une personne morale : une entreprise experte à qui sont déléguées les missions du syndic

Le syndic est une personne physique

Le rôle de syndic peut être pris en charge par l’un des propriétaires de l’immeuble. C’est la solution la plus économique, mais pas toujours la plus judicieuse. Il faut que celui-ci ait les compétences techniques pour gérer les finances et l’administration de l’immeuble. Il est aussi en charge de l’organisation de l’assemblée générale et de la mise en place des travaux. Il est donc nécessaire qu’il soit disponible pour endosser toutes ces responsabilités.

Le syndic est une personne morale

Confier le rôle de syndic à une entreprise experte est la solution la plus facile pour les copropriétaires. L’entreprise se charge d’organiser l’assemblée générale, de trouver des prestataires pour les travaux etc. Certaines entreprises de syndic proposent même désormais des services de gardiennages ou de conciergeries. Cependant il faut consacrer un budget non négligeable pour de tels services. Pour les copropriétés ayant un budget plus modéré, des services de syndic en ligne ont vu le jour ces dernières années. La dématérialisation des services permet de les rendre abordables à tous les immeubles. De plus, vous profitez d’une plateforme en ligne sécurisée contenant tous les documents liés à la copropriété 24h/24. 

 

Les commentaires sont fermés.