You are here:  / Conseils immobilier / Comment choisir le bien de vos rêves en Espagne ?

Comment choisir le bien de vos rêves en Espagne ?

Acheter un bien immobilier à l’étranger est une décision très importante. C’est pour cette raison qu’il est important de se renseigner afin d’avoir le maximum d’informations sur le sujet. Une étude a démontré que la vie en Espagne est beaucoup plus saine et détendu comparée à d’autres modes de vie européens (Etude l’organisation mondiale de la santé). Cela est surement dû à la présence du soleil en longueur d’année et ce climat chaud toute l’année. Quoi qu’il en soit, il y a d’autres critères à prendre en compte au cours d’un achat. Outre le soleil et le paysage de rêve, il faut aussi voir les critères pur et dur de l’immobilier.

Acheté du neuf ou de la seconde main ?

Vous souhaitez acheter un appartement en Espagne, c’est une option qu’il faut envisager. D’ailleurs, n’importe où en Europe, la seconde main a le vent en poupe. Cependant, il y a plusieurs avantages à avoir une maison neuve. Notamment en ce qui concerne les installations électriques, l’isolation acoustique et thermique, la taille bien plus grandes des fenêtres et baies. Sans parler de la finition moderne qu’on retrouve au niveau de chaque pièce. Ce qui évite tous travaux de rénovation aux futurs acquéreurs.  Ces biens neufs sont en plus sous garantie décennale, ce que la revente ne peut vous offrir.

Cependant, il y a la partie financière qui n’est pas à négliger pour les maisons de seconde main. Le prix de cette dernière coûte à l’achat souvent moins cher qu’un bien nouveau mais avec les risques que cela comporte (en Espagne par exemple, les dettes du propriétaire vendeur sont liées à l’hypothèque, ce qui peut vous amener certaines grosses contrariétés).  L’urbanisme est aussi un élément essentiel à vérifier avant l’achat d’un bien de revente.  Beaucoup de propriétés et de complexes ont été construits à l’époque sans permis, ce qui n’est évidemment pas le cas avec les biens neufs actuels où la majorité ont été validés au niveau urbanistique. Si vous n’avez pas peur des travaux, vous pouvez très bien vous lancer dans ce type d’achat de revente. De cette façon, vous adaptez la maison selon vos goûts et choix.  Reste la gestion de votre chantier à distance qui n’est pas toujours évidente.

Acquérir un appartement ou une maison ?

Le grand point fort d’une maison réside dans la grandeur de la surface habitable. Il y a aussi la possibilité d’avoir un extérieur qu’il soit grand ou petit. Il y a les maisons indépendantes, et celles adossées ou mitoyennes. Cependant, il y a plus d’intimité avec une maison individuelle. Vous avez des maisons mitoyennes dans les zones résidentielles et proches des services de proximité.

Il y a aussi les lotissements qui sont à prendre en compte. Ils peuvent proposer une piscine pour l’ensemble des propriétaires. De plus, le coût d’un bien en lotissement revient moins cher comparé à celui qui est individuel ou mitoyen.   Les charges de copropriété pour la piscine par exemple sont alors divisés entre propriétaires.

Par contre, l’appartement convient à tous ceux qui aiment avoir un confort total et ne devoir rien entretenir lors de leurs vacances.  Tous les communs sont gérés par la copropriété.  Vous n’avez strictement rien à faire et l’entretien est réellement aisé. Que ce soit un duplex, un studio ou un triplex. Cependant, il faut tenir compte de certains critères. Comme le nombre de terrasses, la présence d’un solarium, d’une cave, d’un parking couvert.  Ce sont toutes des petites choses qui peuvent parfois diriger votre achat vers un appartement plutôt qu’une maison.

Payer I’IVA ? Et les frais?

Si vous achetez une maison neuve, vous êtes dans l’obligation de payer l’IVA. C’est l’équivalent de la TVA que nous avons l’habitude de voir dans d’autres pays européens comme la France. Son prix est estimé à 10 % du prix de vente de la maison.

À ces frais s’ajoutent d’autres obligations comme les frais de notaires, d’avocats et ceux d’enregistrement du bien qui s’élève entre 2 % et 4% du prix de vente du bien. L’avantage de l’Espagne c’est que les propriétaires y paient moins de taxe foncière. Soit une réduction de 30% de moins que ce que paient les Français ou Belges habituellement.

Les commentaires sont fermés.