You are here:  / Investissement immobilier / Bien comprendre le crédit immobilier senior

Bien comprendre le crédit immobilier senior

credit_immobilier

Investir dans l’immobilier n’est pas vraiment une tâche facile à réaliser quand on est à la retraite. Les institutions financières paraissent être bien craintives quand il est question d’octroyer un prêt immobilier aux séniors puisque seuls quelques-uns voient leur requête de crédit aboutir. Toutefois, le prêt immobilier n’est pas consacré qu’aux affairés. Comment un senior doit-il procéder alors pour obtenir un crédit immobilier ?

Les éléments considérés par la banque pour une demande de prêt immobilier senior

Après la retraite, certains séniors souhaitent déménager dans un nouvel appartement ou maison pour y vivre sereinement, d’autres veulent placer dans les produits et services pour senior, comme les locatifs, pour saisir des rémunérations plus convenables. Mais pour bien mener ce projet, un emprunt auprès de la banque peut s’avérer être nécessaire pour les seniors.

Les éléments que les banques scrutent afin qu’un sénior puisse bénéficier d’un prêt immobilier sont alors : la valeur du prêt, le fil de l’emprunt, les prêts en cours, la disposition d’emprunt, l’état de son compte bancaire, les ressources, la prévision de la diminution des revenus, le taux d’engagement possible, le nombre d’individus à charge, le frais de l’assurance de prêt, l’âge du débiteur quand le prêt sera terminé.

L’âge maximum pour bénéficier d’un prêt immobilier pour sénior

Il n’y a pas de règles empêchant aux institutions financières d’octroyer un prêt immobilier à une personne retraitée, les banques refusent principalement à consentir un fond aux requérants de plus de 65 ans. Le souci porte principalement en termes d’assurance débiteur, car l’assurance restreint la durée de l’assurance décès en invalidité à 75 ans au maximum. Alors qu’un senior ne peut bénéficier d’un prêt sans ce cautionnement. Néanmoins, il y a d’autres institutions qui saisissent leurs cautionnements sous d’autres moyens, tel que :

• Couvrir uniquement l’époux s’il est plus jeune que le requérant et qu’il est en meilleure santé,
• hypothéqué sur le bien immobilier pour devenir le propriétaire s’il arrive que l’emprunteur décède avant la fin de son prêt immobilier.

Le senior peut toutefois consentir à une assurance de prêt immobilier auprès d’une compagnie non liée au créancier en question. Principalement, ces clauses sont plus bénéfiques que celle de la banque, et les courtiers sont moins mesquins concernant la limite d’âge, car ils peuvent garantir un débiteur de 85 ans, voire plus.

Quelles sont les garanties pour un prêt immobilier senior sans couverture emprunteur ?

Souscrire à une garantie de prêt immobilier est toutefois difficile pour les séniors, et dans le cas où une surprime est instaurée, cela peut être onéreux que l’on risque de devancer sa disposition d’emprunt, ce qui peut nuire au projet. Dans cette situation, le senior peut encore ne pas consentir à une couverture emprunteur. Mais il doit chercher une autre solution, légale, pour soutenir son crédit. Il peut s’agir du nantissement, via son portemonnaie boursier ou de sa clause d’assurance vie, ou encore du cautionnement en recourant à un proche qui consent de se porter garant ou aussi à une institution de caution.

Bref, pour vivre profitablement de leur retraite, les séniors peuvent bénéficier d’un crédit immobilier sous certaines conditions. Mais, les banques peuvent toutefois décliner leur demande pour diverses raisons.

Les commentaires sont fermés.