You are here:  / Divers / Les aspects à prendre en compte pour le calcul de mensualité

Les aspects à prendre en compte pour le calcul de mensualité

Le calcul de mensualité de prêt tient implique différents paramètres. Outre la capacité de remboursement, l’âge de l’emprunteur, d’autres éléments sont considérés par les banques. Les taux applicables ainsi que la durée du contrat entrent également dans une équation complexe.

Le calcul de mensualité de prêt considère la capacité d’endettement

La capacité d’endettement reste un élément important dans un emprunt. Il s’agit de la somme que le souscripteur peut rembourser tous les mois tenant compte de ses revenus. Par précaution, les banques ne prélèvent pas plus du tiers des ressources mensuelles saisissables. Ainsi, le montant maximal des mensualités reste en dessous de la capacité d’endettement. Il s’agit d’un seuil à respecter. Cela dit, il arrive aussi que les dettes dépassent 33% des revenus. C’est le cas lorsque les 66% d’argent restant dépassent les besoins financiers réels d’un ménage. Lorsque cela arrive, les souscripteurs peuvent consacrer plus que le tiers de leurs ressources financières aux dettes. Autrement dit, le calcul de mensualité de prêt considère le niveau de revenus. C’est la raison pour laquelle les simulateurs de crédit ont besoin des renseignements détaillés sur les ressources financières pour faire une évaluation de crédit.

Une formule complexe pour calculer les mensualités

Lors de la souscription à un crédit, l’emprunteur doit restituer mensuellement une partie du capital et l’intérêt correspondant. Le versement périodique comprend aussi une part assurance et de frais de dossier. Au fil des mois, il y a moins de capital à rembourser. L’intérêt bancaire diminue aussi en conséquence. Pour ne pas compliquer l’équation, le calcul de mensualité de prêt est lissé. Cela signifie que la banque propose de verser une somme fixe. Une formule mathématique est communément utilisée par les prêteurs. Cette équation est la suivante m = [C × t/12]/[1−(1 + t/12)−n]. Pour se simplifier la tâche, l’emprunteur lambda doit juste utiliser un calculateur en ligne. Ceci étant, la notion de taux annuel effectif global reste importante. Le banquier communique ce TAEG en toute transparence en amont de l’emprunt. Il est à distinguer du taux nominal qui reste un argument commercial.

Durée du contrat et d’autres paramètres essentiels

La durée du remboursement détermine le montant des mensualités. L’emprunteur peut décider d’un contrat assez court. De cette manière, il aura un peu moins d’intérêt bancaire et d’assurance à verser. Puis, il est également possible de rallonger le paiement. Certaines banques acceptent une révision des mensualités. Dans la plupart du cas, il faut faire un rachat de crédit. Cette opération diminue significativement la somme à verser tous les mois. Bénéficiant d’un regain de pouvoir d’achat, l’emprunteur s’engage à honorer un plus grand nombre de mensualités. Enfin, l’âge est un autre aspect à ne pas négliger. Les jeunes emprunteurs peuvent s’engager pour un remboursement de 30 ans ou plus. Pour les souscripteurs d’un certain âge, il vaut mieux rester sur des mensualités moins étalées dans le temps. Dans le cas d’un crédit immobilier, le montant à verser mensuellement diminue avec un avec apport personnel. Il faut aussi profiter de l’effet de levier d’un compte épargne logement.

Les commentaires sont fermés.