You are here:  / Achat et vente / Achat immobilier : les différents impôts

Achat immobilier : les différents impôts

achat immobilier

Avant d’acquérir un bien immobilier, on doit prendre en compte certaines dépenses pour éviter les mauvaises surprises. En effet, l’achat d’un appartement ou d’une maison est soumis à des impôts. Voici quelques questions que l’on doit se poser. Doit-on faire une déclaration ? Peut-on bénéficier d’un crédit ou d’une réduction d’impôt ? Quel sera le montant des taxes foncières ?

Déclaration de revenus

Lors de la déclaration de revenus, on doit simplement indiquer si on a déménagé afin de calculer la taxe d’habitation sur le nouveau logement. Mais c’est le notaire qui se charge d’informer l’administration fiscale de l’acquisition d’un bien et de collecter les impôts pour l’état et les collectivités territoriales. C’est ce qu’on appelle les droits de mutation. Tous ces impôts et ces taxes sont inclus dans les frais de notaire. Si on décide de mettre cet appartement en location, on devra déclarer les revenus fonciers (les loyers perçus) aux impôts après déduction des charges locatives.

Les impôts fonciers

Lorsqu’on devient propriétaire, on est redevable d’une taxe foncière dont le taux varie selon la valeur du bien et la commune où il se situe. Pour connaître ce montant, on peut se renseigner auprès de l’ancien propriétaire. Avant d’acheter, on n’hésite pas à demander le niveau de l’impôt foncier de la commune où l’on désire habiter car il peut varier considérablement d’un lieu à un autre. A l’exemple, pour l’achat d’un appartement à Paris 19, de 4 pièces, elle sera aux alentours de 1000 euros. Par contre, sur un autre arrondissement à Paris 75 ou dans d’autres départements et régions, il est préférable de se renseigner sur le tarif. Et la taxe d’habitation, elle, varie en fonction de la composition de la famille et de ses revenus.

Les crédits d’impôts

Les crédits d’impôts sur les intérêts d’emprunt n’existent plus depuis 2010, sauf si on engage des travaux éligibles à ce crédit pour la transition énergétique. C’est le cas pour l’installation d’une chaudière à haute performance, d’une pompe à chaleur, d’une éolienne ou d’un chauffe-eau solaire. Par contre, on peut avoir droit à une réduction d’impôt si on fait l’acquisition d’un logement neuf dans l’optique de le louer. Il s’agit d’un investissement locatif « loi Pinel ». La réduction sera de 18% du prix d’achat étalée sur 9 ans. Cette formule s’avère très intéressante pour les propriétaires qui paient beaucoup d’impôts.
On doit bien prendre le temps d’étudier toutes ces dépenses avant de se lancer dans l’achat d’un bien immobilier et éventuellement demander conseil auprès d’une agence immobilière.

Les commentaires sont fermés.