You are here:  / Achat et vente / achat d’un local commercial : que faut il savoir ?

achat d’un local commercial : que faut il savoir ?

local

Un local commercial, également appelé mur commercial, est constitué par le bien immobilier destiné à pratiquer des activités de commerce. Ce qui est différent de la notion de fonds commercial qui est l’ensemble des biens meubles, ou encore l’ensemble des biens corporels et des biens incorporels formant l’objet même du commerce. En effet, l’investissement en matière d’immobilier commercial intéresse actuellement plusieurs preneurs vu que l’achat d’un local de commerce permet de bénéficier de nombreux avantages au niveau du montant mais aussi pour une question de patrimoine. Ainsi, la concurrence en la matière incite l’investisseur à bien planifier son coup afin de pouvoir en tirer le maximum de profit et d’avoir une sécurité dans ses engagements.

Les points à vérifier avant d’effectuer l’achat

Pour pouvoir faire le choix d’un local commercial parmi les offres proposées sur le marché, il faut tenir compte de quelques astuces qui peuvent bien aider en matière d’achat d’immobilier commercial. En premier lieu, il y a le critère d’emplacement du mur de commerce. En effet, ceci doit être le premier critère qui est à la base de toute décision parce qu’il renferme la valeur du local aux yeux de tous. Il s’agit en général de la situation géographique, de l’état de la construction, de la visibilité, du mode de stationnement, de l’accès, du quartier etdu niveau de vie des gens qui occupent ce dernier, de la sécurité, des conditions en eau et en électricité, … En second lieu, il faut penser à l’équilibre entre charges et produitsune fois que le local acheté serait mise en location. Effectivement, il faut voir d’un côté, le chiffre d’affaires des locataires et les anciens montants du loyer, et d’un autre côté, le coût total des taxes, des impôts et de toutes les autres dépenses.

La valeur d’un local commercial

Le prix d’un local commercial n’est pas du tout comme celui d’un simple logement. Il est évalué par rapport à la rentabilité de l’investissement vu qu’il est cédé au cessionnaire dans le but d’être exploité c’est-à-dire dans le but d’exercer des activités commercial en vue de faire rentrer de l’argent. Ainsi, par exemple, pour avoir un rendement de 8% nets par an pour un loyer de 16 000 euros, le local doit valoir au maximum 200 000 euros. Ce prix va dépendre de la commercialité du site, de l’activité qu’on va y entamer et enfin du contexte de la concurrence. Notons que les emplacements dits n°1 sont les plus chers et les plus recherchés. De plus, les locaux se louent facilement et la plus-value à la revente est consistante. Ils se trouvent en principe dans les centres villes ou encore dans les endroits les plus fréquentés par les consommateurs comme dans les alentours d’un tramway ou d’une station de métro. Par ailleurs, pour pouvoir mieux évaluer la valeur exacte d’un mur de commerce, il est possible de demander l’aide de certains experts, comme : un courtier commercial pour conseiller sur les offres les plus favorables, un comptable pour calculer le juste prix, un courtier en hypothèque pour voir les possibilités de prêts et enfin un avocat immobilier pour dresser les baux commerciaux au profit des deux parties.

Les commentaires sont fermés.